Alexandre le grand

Qu’il est le loin le temps de Top Chef, émission à travers laquelle le public a découvert Alexandre Dionisio et, peu de temps après, sa compagne Anca Petrescu. Bien du chemin a été parcouru depuis lors avec l’ouverture de leur restaurant, Alexandre, et la consécration avec une étoile Michelin.

C’est à un jet de pierre de la place Rouppe qu’ Alexandre a élu domicile. L’élégante et sobre devanture fait place à l’intérieur à la brique, au bois et aux murs vert pétillant. Avec une capacité d’accueil d’une vingtaine de place, je m’y suis sentie privilégiée.

Deux formules vous y sont proposées: à la carte ou lunch sur le temps de midi / menu le soir (cinq et neuf services si je ne dis pas de bêtise).

Pour ma part j’ai opté pour le lunch, entrée (crevettes grises avec écrasée de pommes de terres, oeuf de caille, truffe…ciel chaque assiette est un festival de saveurs, je ne me souviens plus de tout) et plat (pluma*, légumes de saison dont des choux de Bruxelles – QUE J’AI MANGE! comme quoi tout est possible -, sauce carbonnade…).
C’était sans compter les diverses mises en bouche qui nous seraient servies entre-temps: mini cake à l’olive, noix de macadamia torréfiées, carpaccio de St-Jacques et j’en passe! Je me suis laissée tenté par un dessert pour terminer en beauté. La tentation a parfois du bon. Je n’ai pas tout de suite compris ce qu’il se passait dans ma bouche. Des saveurs que je n’aurai jamais imaginé dans un dessert se mêlèrent harmonieusement. Basilic thaï,  crumble de gingembre, bâtonnets de framboise, piment, émulsion de citron et noix de coco.

Enfin je tiens à rassasier entièrement ma curiosité avec un passage devant la cave à vins. L’émerveillement jusqu’au bout.

J’ignore la saveur du paradis mais il y a fort à parier que la cuisine d’Alexandre s’en approche grandement.

Le plus qui fait la différence: –

  •  j’entends déjà les sceptiques souligner que la cuisine gastronomique est réservée à une élite. Sachez que le paradis vous est déjà accessible à 35euros (formule ‘lunch’). Voilà donc une belle idée-cadeau à partager, à offrir ou même à s’offrir!
  • non aux chefs barricadés dans leur tour d’ivoire! On apprécie la visite à table du chef, venu s’assurer de la bonne tenue du repas. Alexandre Dionisio, un chef au top.

*la meilleure pièce du cochon ibérique, tendre et goûteuse

Alexandre
Rue du Midi, 164
1000 Bruxelles

02/502.40.55 (ATTENTION, réservation uniquement par téléphone)
http://www.restaurant-alexandre.be/012/fr/Accueil

Depuis l’écriture de cet article, Alexandre s’est vu décerné le titre de "Grand de demain" par le Gault Millau 2013 avec une note de 16/20!

"Le saviez-vous?"
 
Impossible de ne pas remarquer la fontaine de la place Rouppe! Sa figure centrale est une personnification de Bruxelles, les tours Sainte-Gudule composant son diadème. Quant à Nicolas Rouppe, en l’hommage de qui la place porte le nom, il fut le premier bourgmestre de Bruxelles à son indépendance. [1]
 
 

Et vous, vous en pensez quoi? And you guys, what do you think about it?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s