Billet d’humeur // Popularité sur le net: la fin justifie les moyens?

La télé et moi, nous ne sommes pas vraiment copines.  Il subsiste malgré tout un rendez-vous télévisuel qui me déçoit rarement pour ne pas dire jamais: Envoyé Spécial sur France 2. L’émission du 22 octobre dernier m’a davantage interpellé et traitait en début de diffusion des manipulations et dérives sur le net, ou comment gonfler son audience sur les réseaux sociaux. Blogueurs et plus largement lecteurs, attention aux dérives. Aperçu:

Nombre astronomique de followers en temps records, souvent établis dans des pays étrangers, milliers de ‘like’ achetés, peu d’échanges de commentaires… la notoriété de bien des personnalités publiques et d’enseignes commerciales n’est  plus à confirmer et pourtant leur volonté sans cesse grandissante d’asseoir leur popularité sur le web peut les conduire à diverses manipulations frauduleuses: lien trafiqué permettant de gonfler les vues, recours à des agences de  communication pour la mise en ligne d’un faux blog, atteinte à la réputation d’un adversaire ou d’une personne qu’on n’apprécie pas ou peu. L’inverse est également possible, comme en témoignent les fausses pages vantant les mérites d’une personnalité ou de son activité.

La blogosphère n’est pas épargnée.  Car si le blog relève d’un monde virtuel, ses implications et conséquences sont quant à elles bien réelles. Ainsi vu le cas d’une fashion YouTubeuse. Suivie par de nombreuses personnes, elle y confessait entre autre avoir déjà été contacté par des enseignes commerciales pour vanter les mérites de ses produits, parfois contre rémunération. Dites donc, ça ne ressemblerait pas sérieusement à de la publicité ça?
La pratique n’est pas neuve. Simple d’apparence, elle est toutefois soumise à plusieurs obligations comme celle de préciser qu’il s’agit d’un article/d’une vidéo sponsorisé(e). Afin de garantir la transparence des informations données aux consommateurs/lecteurs, l’auteur doit prévenir par cette référence qu’il s’agit en fait d’une publicité. D"autres fashion blogueurs ont été contacté par un géant de la vente en ligne afin de rédiger un article selon un canvas précis avec interdiction de spécifier qu’il s’agit d’un article sponsorisé. Certains se sont laissés tenter, inconscients de ce que cela implique véritablement. Suspectée d’incitation à l’illégalité, la marque s’est réfugiée derrière le libre-arbitre de chacun. On croit rêver.

Ceci m’a fait pensé à une pratique de plus en plus répandue sur les réseaux sociaux et les blogs: les concours. Sujet délicat, les blogueurs présentent habituellement un gain à remporter sous plusieurs conditions: suivre le blog et/ou sa version réseau social, partager le concours, éventuellement répondre à une question. Or qui s’est déjà intéressé à la législation sur les concours online?  Comment réagir s’il y a un soucis;Vers qui et par quel moyen un lecteur peut-il introduire un recours; Ne faut-il pas limiter l’audience à qui celui-ci s’adresse (majeurs d’âge, résidents dans un pays particulier,etc.)… Pas vraiment glamour et assez complexe mais un mal nécessaire pour tout ceux qui préfèrent prévenir que guérir.
Lors de la première édition de Blog It Yourself (qui décidément m’aura marquée!) Marie VH partageait sa position quant aux concours: en faire oui, non, peu importe.  Mais surtout quelles leçons tirer de ceux qui vont vous suivre et partager votre page pour l’occasion mais dès le concours passé nous/vous oublier aussi vite. Plutôt que de faire gagner un lot, pourquoi ne pas remercier ceux qui nous/vous suivent déjà en le leur offrant? "Je suis ce blog et d’ailleurs j’ai reçu ceci, assisté à cela, viens voir ça pourrait te plaire et être toi la prochaine fois!" Cette piste, à défaut de rencontrer les faveurs de tout blogueur, mérite au moins d’être explorée.

L’envie d’être lu, suivi, est inhérente à la vie de célébrité et de personnage public…mais aussi de blogueur. La fin justifie-t-elle pour autant tous les moyens? Car être populaire peut s’appréhender de deux façons: être "connu" d’un certain public, relevé du peuple ou être considéré comme vulgaire, choquant voire tabou. Le risque de perdre en crédibilité et en enthousiasme est présent. Le risque plus grand de se perdre également.

(l’intégralité de l’émission peut être vue ici)


4 thoughts on “Billet d’humeur // Popularité sur le net: la fin justifie les moyens?

    1. Bonjour Savas!

      Merci🙂 le reportage d’Envoyé Spécial fut vraiment interpellant: non seulement la partie dédiée aux manipulations sur le net mais le reste également comme la situation aux Maldives (reportage intitulé "La charia au paradis").

      J'aime

Et vous, vous en pensez quoi? And you guys, what do you think about it?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s