ALL EYES ON…Neuhaus

La mémoire est fascinante. La mémoire des visages, des lieux, des sons, des lumières, des odeurs, des sensations.
Je me remémore parfaitement mon premier spectacle de théâtre. C’était avec l’école et nous étions allés voir « Charlie et la chocolaterie » version marionnette. À l’issue de la représentation, nous avions reçu des chocolats. Moi je voulais les bonbons vus sur scène, mais le chocolat c’était très bien aussi.

Près de vingt-cinq ans plus tard l’histoire se concrétise. J’ai eu l’extraordinaire chance de visiter le siège principal de l’activité de Neuhaus. Un honneur, quand on sait que Neuhaus n’a jamais fait cela auparavant : ouvrir les portes d’accès aux coulisses, voir où la magie opère.
Neuhaus et ses boutiques font partie du paysage belge depuis plusieurs dizaines d’années mais savez-vous comment son histoire a commencée ?

La première enseigne Neuhaus, et toujours active à ce jour, est la très belle boutique située au cœur de la Galerie de la Reine. Originaire de Neufchâtel, Jean Neuhaus y dépose en 1857 ses valises et ses médicaments car à l’origine c’était…une pharmacie ! Pour « faire passer la pilule » il recouvrait les cachets d’une couche de chocolat pour les rendre plus agréables. C’est en 1912 que Jean Neuhaus Jr. donne une nouvelle dimension à l’idée de son grand-père en remplaçant le composé médical par de la crème fraîche. La praline était née.

Je n’ai pas vu le temps filer durant la visite. Entourée de chocolat, son parfum tout autour de moi j’étais devenue moi-même chocolat! Je me serai bien mordu le bras si les petites dégustations ne s’étaient pas succéder.

Il m’est impossible de vous dépeindre dans le détail tout ce que j’y ai vu et appris, cela prendrait des heures, ça finirait par vous ennuyer  et on sortirait vraiment de l’esprit du blog et du blogging.  Néanmoins il va sans dire que je ne regarderai plus une praline Neuhaus de la même manière maintenant que je connais ses secrets de fabrication. Une praline n’est pas juste une praline, c’est un savoir-faire déposé tel un bijou dans son écrin avant d’être offert, partagé et dégusté.

Je partage avec vous en images cette expérience exceptionnelle.

Kimbylicieux -Neuhaus
Neuhaus History Collection
Kimbylicieux -Neuhaus
Chaque collection est pensée au moins une année à l’avance

Kimbylicieux -Neuhaus

Kimbylicieux -Neuhaus
apprentie docteur, spécialisé en chocologie

Kimbylicieux -Neuhaus Kimbylicieux -Neuhaus Kimbylicieux -Neuhaus Kimbylicieux -Neuhaus Kimbylicieux -Neuhaus Kimbylicieux -Neuhaus Kimbylicieux -Neuhaus Kimbylicieux -Neuhaus Kimbylicieux -Neuhaus P1050424 Kimbylicieux -Neuhaus Kimbylicieux -Neuhaus

Kimbylicieux -Neuhaus
Merci à toute l’équipe et aux maitres chocolatiers pour leur temps et leurs explications!

Plus de 150 ans, ça se fête! À cette occasion, c’est la maison Neuhaus qui a des surprises pour les fidèles lecteurs du blog. Vous qui interragissez, me faites part de vos avis et suggestions. Le blog, c’est vous!
Racontez-moi votre histoire de chocolat, ce qu’il vous évoque, votre plus beau souvenir. Il y a 3 boîtes de la collection History à remporter!

début 06 octobre 2015 - fin 16 octobre 2015 à minuit
ouvert à la Belgique et la France, uniquement aux personnes majeurs
les gagnants seront contactés par e-mail

5 thoughts on “ALL EYES ON…Neuhaus

  1. Le chocolat est juste un des meilleurs ingrédients de la planète… Il illumine une journée grisâtre, il rallume l’étincelle lors d’une humeur maussade. C’est, je crois, le seul aliment que l’on peut trouver en permanence dans mon armoire de cuisine. Et, les jours de chance, on trouve du Neuhaus🙂

    J'aime

  2. Le chocolat m’évoque tout simplement mes souvenirs d’enfance, ce côté sucré et parfumé qui nous rend tous heureux et complètement addictifs petits et grands!

    J'aime

  3. Gwen M. a partagé ceci avec moi par message privé. Avec son aimable autorisation, le voici:

    Elle avait un peu plus de deux ans.
    Gracieuse et docile, elle découvrait le monde de ses grands yeux d’enfant. Son panel gustatif était depuis toujours lié au mien, et les découvertes qu’elle faisait quotidiennement étaient rythmée par mes choix. J’avais fait celui de retarder le plus possible sa première confrontation au chocolat, dont je connais le caractère addictif… mais ce jour là, j’avais reçu un coffret de jolies douceurs issues des ateliers d’un illustre chocolatier de notre plat pays. L’occasion était belle, ma fille était prête et, des pépites (de chocolat) dans les yeux, je lui ai tendu sa première praline. Je m’attendais à une réaction d’émerveillement devant l’objet de sa convoitise… mais elle s’est progressivement montrée anxieuse, de plus en plus blême, avant de s’écrier haut et fort qu’elle ne voulait pas goûter à ça. C’est tout brun, c’est pas joli, je veux du rose, je veux des papillons, je veux pas ça…! Naaaan…

    La suite, tu t’en doutes (peut-être). En gentille maman, tout aussi docile qu’elle, j’ai respecté son souhait. Et la praline, c’est moi qui l’ai mangée. Ainsi que (quelques unes des) suivantes… Non pas toutes, faut pas exagérer!
    Depuis lors, de l’eau a coulé sous les ponts et le chocolat est devenu son pécher mignon. J’ai beau lui expliquer que lorsqu’elle était petite, elle n’en voulait pas, ma fille ne me croit pas.
    Non mais j’te jure…

    J'aime

Et vous, vous en pensez quoi? And you guys, what do you think about it?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s